Extension de maison : Quelles sont les erreurs à éviter ?

L’extension d’une maison est le processus parfait pour ajouter du style et de l’immobilier à un espace de vie. Néanmoins, les travaux qui permettent d’agrandir la maison sans changer de lieu de vie sont souvent sujet d’erreurs de parcours. Quels sont donc les critères à prendre en compte pour les éviter ?

Choisir la mauvaise solution d’extension de maison 

L’extension d’une maison doit tenir compte des attentes de l’agrandissement et des priorités telles que la taille, l’éclairage. C’est à base de ces derniers qu’il est possible de se lancer dans les travaux d’ extensions de maison. Il peut s’agir d’un simple ajout, ou même d’installer un jardin d’hiver. L’Extension de maison à Montpellier par exemple nécessite beaucoup plus d’espace.

Sujet a lire : Quels sont les avantages de l'utilisation d'un pot de fleurs pratique ?

Le type d’extension de maison choisi doit être le résultat de l’examen des avantages et des inconvénients de chaque option. Ainsi lorsque toutes les attentes sont recensées, il est recommandé de les à un professionnel pour être conseiller sur la solution la plus adaptée. Ces experts peuvent reconnaître instantanément l’extensibilité de la maison.

Négliger le processus légal pour agrandir une maison 

Dans les zones urbaines relevant du plan régional d’aménagement du territoire, les projets  d’agrandissement nécessitent quelques étapes essentielles. Les agrandissements en L comme les agrandissements en bois d’une surface habitable comprise entre 5 et 40 m² doivent faire l’objet d’une déclaration préalable à la construction. 

Lire également : Le pistolet de massage : où et quand l'utiliser ?

Pour les projets d’extension bois, brique ou moellons de plus de 40 m² habitables, un permis de construire doit être demandé. L’obligation du permis de construire est également complétée par l’obligation de confier à l’architecte si le projet d’agrandissement aboutit à une surface habitable totale supérieure à 170 m² SHON.

Les conséquences du non-respect des règles sont trop graves pour être ignorées. Ainsi même , à la fin des travaux d’extension de maison, il faut penser à remplir le formulaire de déclaration définitive. Il faut également demander une attestation de dédouanement au service de l’urbanisme dans les trois mois suivant la remise des clés par un expert.

Sous-estimer le budget de l’extension de maison

Le coût des extensions de maison varie selon le projet qui a été planifié. Cependant, ajouter dans une maison d’espace de vie est possible pour tous les budgets. La plupart des agrandissements d’une maison sont suggérés par des artisans professionnels. Pour les extensions de maison à petit et moyen budget, l’installation d’un porche est une meilleure option que la construction pérenne d’une grande extension.

Lorsque le budget d’extension de maison est mésestimé, il est nécessaire de réduire les diverses prestations. Tous les projets d’agrandissement les plus ambitieux, supervisés par des architectes, suscite de nombreuses heures de travail. De plus, ils exigent l’utilisation de matériaux coûteux, se situant dans la tranche de prix supérieure.

Choisir les mauvais matériaux pour l’agrandissement de la maison 

Mal choisir les matériaux nécessaires pour la construction et l’habillage de l’extension de maison peut avoir des répercussions graves, qu’il s’agisse de :

  • L’extension en L ;
  • La conception du porche ;
  • L’aménagement du sous-sol.

Les extensions doivent être faites de matériaux sains et respectueux de l’environnement qui ajoutent de la valeur à l’espace de vie en termes de confort et de beauté.

Tous les matériaux n’offrent pas la même efficacité énergétique ou la même esthétique. Ainsi pour des matériaux qui seraient utilisés à long  terme, il faut passer du temps à réfléchir aux caractéristiques de chacun d’eux.